•  

    Bonsoir :)

     

    Voici le dernier épisode de Karei Naru Ichizoku.

    Ce projet n'a pas été simple du fait de sa complexité 

    sur des domaines comme l'acier et la finance, sur la fin des années 60 dans un Japon

    qui a soif de paraître aux yeux du monde comme un vrai partenaire.

    Nous pouvons enfin vous annoncer la fin de ce projet.

    **danse de la joie**

    Nous espérons que nos efforts à traduire ce drama vous permettront 

    de découvrir une autre facette du Japon et du talent des acteurs.

     

    Pour clôturer cette aventure "fansubbienne", nous vous

    partageons une nouvelle fois Desperado [Eagles] mais chanté 

    cette fois par Yim Jae Beum. Vous connaissez certainement la voix de cet artiste

    que vous avez pu entendre dans des OST de dramas.

    Nous vous donnons par la même occasion une fiche sur Nautiljon

    si vous avez envie d'en savoir plus :

    https://www.nautiljon.com/people/yim+jae+bum.html

    Nous vous souhaitons une bonne soirée et week-end et on se retrouve bientôt

    pour une nouvelle sortie.

    Les Jum's

     

     


    votre commentaire
  •  

    Bonjour 

    Manpyo Teppei (Kimura Takuya) vs Manpyo Daisuke (Kitaoji Kinya)

    E09 disponible sur le forum.

     

     

    Bonne soirée.
    Les Jum's.


    votre commentaire
  • Sortie de Karei Naru Ichizoku E08

     

    Bonsoir,
    Vendredi, jour de sortie.
    Retrouvez Karei Naru Ichizoku E08
    sur le forum.
    Nous vous souhaitons une bonne soirée et week-end.
    Les Jum's

    votre commentaire
  • Be With You

    Annonce de projet : Be With You [Film coréen]

    Titre original : Jigeum Mannareo Gabmida

    Pays : Corée du Sud

    Date de sortie : 14 mars 2018

    Genre : Drame, romance, fantastique

    Durée : 2h12

    Réalisateur : Lee Jang Hoon

    Roman écrit par : Takuji Ichikawa

    Scénaristes : Lee Jang Hoon, Kang Su Jin

    Producteurs : Cha Won Chun, Kim Jae Joong, Yang Soo Jung

     

    Distribution des rôles

     

    So Ji Sub dans le rôle de Jeong Woo Jin

    Son Hye Jin dans le rôle de Lim Soo Ah

    Kim Ji Hwan dans le rôle de Jeong Ji Ho

    Go Chang Suk dans le rôle de Hong Gu

    LeeYou Jin dans le rôle de Jeong Woo Jin jeune

    Kim Hyeon Soo dans le rôle de Lim Soo Ah jeune

    Bae Yoo Ram dans le rôle de Hong Gu jeune

    Lee Jun Hyeok dans le rôle du maître nageur Choi

    Seo Jeong Yeon dans le rôle de la maman de Seo Bin

     

     

     

    Résumé

    Woo Jin a perdu sa femme, Soo Ah, il y a un an. Tant bien que mal, il élève donc seul leur fils de 6 ans, Ji Ho. Avant de partir, elle le leur a promis : elle reviendra les voir pendant 6 semaines, à la saison des pluies, comme dans le livre qu’elle a lu et relu à Ji Ho, « le Pays des Nuages. » Père et fils ne vivent que dans cette attente.

    La saison des pluies arrive, et Soo Ah aussi. Mais elle ne se souvient de rien. Comment vont se passer ces 6 semaines ?

     

     

    Les anecdotes

    En 2003, le Japonais Takuji Ichikawa écrit un roman, Ima, Ai Ni Yukimasu, qui sera lu par plus de 3 millions de lecteurs japonais. Flammarion le publiera en français le 15 février 2012 sous le titre « Je reviendrai avec la pluie. » Il est disponible aujourd’hui en format poche aux éditions J’ai Lu. Adapté une première fois en film (« Ima, Ai Ni Yukimasu, » ou « Be With You, » réalisé par Nobuhiro Doi, Japon, 2004), en drama en 2005 sur TBS, ainsi qu’en manga (1 volume) en 2005 également.

    Vous reconnaîtrez certainement trois visages qui font une apparition spéciale dans la version que nous vous proposons : Gong Hyo Jin, Park Seo Joon et Son Yeo Eun. Comptez sur nous pour ne pas vous dire quand ils apparaissent… Cela gâcherait le plaisir de les retrouver !

    Trailer :

     

    Fiche : Crédit @Chatplin


    votre commentaire
  •  

    House of The Rising Sons

    Fiche : Crédit @Chatplin

     

    Annonce de projet : House Of Rising Sons [Film HK]

     

    Titre original : Hing Daai Baan

    Pays : Hong-Kong

    Date de sortie : 20 septembre 2018

    Genre : Biopic, drame, histoire, musique, romance

    Durée : 1h41

    Réalisateur : Anthony Chan

    Scénariste : Anthony Chan

    Producteurs : Anthony Chan, Catherine Hun

     

    Distribution des rôles

     

    Lam Yiu-Sing : Danny Yip Chi-Keung, le bassiste

    Carlos Chan : Bennett Pang Kin-san, le guitariste

    Him Ng : Anthony Chan Yau, le batteur

    Jonathan Wong : Nat, le grand frère Ah Lik

    Ginny Kuo : Elaine

    TAN : Kenny Bee, saxophoniste, chanteur

    Eugene Tang : Alan Tam, chanteur

    Ginny Kuo : Elaine

    Lily Wang : Fung, la fan de la première heure

    Simon Yam : le père de Kin

    Karai Wai : la mère de Nat

    Jin Elaine Yam Ling : la mère de Kin

    Chin Siu Ho : le père de Yau

    Liu Kai Chi : le manager des Wynners

    Joe Cheng : l’apprenti tailleur

    Keui Cheuk Wing : la petite-fille de Fung

    Les Wynners

     

     

    Résumé

    1968 : ils sont lycéens à Hong-Kong. Ils ont le choix : se soumettre à l’un des nombreux chefs de gangs locaux ou jouer de la musique. Ah Lik, leur leader est amoureux d’Elaine qui adore The Rising Sun. Pour séduire la belle, mieux vaut pousser la chansonnette que jouer des poings. Voilà comment commence l’histoire, que dis-je, l’épopée des Wynners, le plus grand groupe de mando-pop de tous les temps, l’équivalent des Stones, la dope en moins.

    Dans un flim aux couleurs psychédéliques, saturées, au symbolisme fort, Anthony Chan, le batteur du groupe, nous offre un biopic décalé, loin du sérieux propre au genre. Après tout, l’on n’est jamais mieux servi que par soi-même, et quitte à raconter sa propre histoire, autant le faire à sa façon !

     

    L’anecdote

    Les Wynners se sont séparés en 1978. Pourtant, ils se retrouvent en concert tous les 5 ans et jouent à guichets fermés. Ils ont participé au concert caritatif organisé par Jackie Chan en faveur des victimes du tsunami au Japon de 2011, Artistes 311 Love Beyond Borders, et ont organisé un concert caritatif en 2014 au bénéfice de Family Bridges. Depuis toujours, ils partagent en 5 parts égales leurs cachets et bénéfices.

     

    Trailer :  


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires